Il ou elle me parle pendant l'amour...

Article par Marie Praet , le 10/01/2012 à 17h06 , modifié le 17/01/2012 à 15h54 0 commentaire

Chuchotements, cris, gémissements, mots tendres, coquins ou même salaces : un petit rien qui vous aide parfois à monter au septième ciel. Mais que dire, à quel moment, sur quel ton ? Plurielles se penche sur la question...

Une invitation au désir
« Pendant les préliminaires, j'adore lui susurrer des mots crus à l'oreille pour l'aguicher. » C'est un fait : la plupart des hommes n'ont rien contre une petite dose de salacité pour les mettre en appétit. Une femme qui parle pendant l'amour, c'est une femme qui participe et s'apprête à s'offrir totalement. Une alchimie physique et mentale s'opère. Lorsqu'il ou elle vous adresse des mots doux ou coquins, vous savez qu'il ou elle est vraiment là, qu'il ou elle ne pense pas à sa liste de courses, à ses dossiers en cours ou à quelqu'un d'autre à ce moment précis.
« A vous de trouver ce qui la rendra folle de désir. Par exemple, je sais que ma femme ne peut pas résister à un « Tu es à moi, tu m'appartiens ». Une sorte de relation dominant/dominée se crée, tout en douceur, sans brutalité.» Des mots tout simples, pas forcément vulgaires, qui marchent à tous les coups !
Que dire ?
Parler pendant l'amour, vous n'avez rien contre cette idée, mais vous manquez généralement d'inspiration et vous avez peur d'aller trop loin ou de vous ridiculiser ?
Première option : les mots pour le ou la guider. « Plus vite, plus haut, à droite, encore... ». Des mots qui, en soi, n'ont rien de sexy, mais qui se révèlent parfois bien utiles ! Evitez d'en abuser, mais disséminés par-ci par-là pendant votre partie de jambes en l'air, ils vous permettront de guider votre partenaire sans casser le rythme de vos ébats.
Deuxième option : les mots doux. Là encore, à utiliser avec parcimonie pour ne pas transformer cette scène érotique en dialogue de série B rose bonbon... Chuchoter son nom, le ou la complimenter, lui dire que vous l'aimez, pourquoi pas. Cela peut donner une dimension romantique à vos ébats, appeler à la tendresse, à l'osmose. Mais gare aux « je t'aime, mon amour, mon bébé... » qui pourraient faire baisser sa libido s'ils sont trop nombreux ou placés au mauvais moment !
Troisième option : les mots coquins, voire crus. Certains hommes et certaines femmes avouent que les paroles salaces ont beaucoup d'effet sur leur excitation. Votre partenaire semble les apprécier ? Tentez-les en douceur, à petite dose : attention tout de même à ne pas le ou la brusquer...
Ils témoignent...
Les mots doux et les mots coquins, Nathalie est pour ! « Parler à l'autre pendant l'acte, c'est la preuve d'une profonde et réelle intimité. La preuve : on n'ose généralement pas le faire les premières fois, lorsqu'on est pas totalement à l'aise et que les sentiments ne sont pas évidents des deux côtés ».
Gaspard, lui, aime ajouter une touche d'humour et d'exotisme à ses ébats. « J'ai découvert depuis peu que ma copine devenait folle de désir quand je parlais avec un accent british ou italien. Je joue mon prince William ou mon Rocco macho et elle en redemande ! »
Plus pragmatique, Julie ajoute le mot de la fin : « Se parler, selon moi c'est indispensable pour guider l'autre et lui permettre d'apprivoiser notre corps. Une sorte de mode d'emploi pour atteindre l'extase ! »
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience