• Amour
  • Couple

Comment lutter contre la dépendance affective ?

Article par Caroline Rabourdin , le 13/05/2013 à 10h06 , modifié le 07/01/2015 à 16h52 0 commentaire

La dépendance affective touche de nombreuses personnes. Mais pour certains, cette carence tourne à l'obsession. Comment réagir face à un dépendant ? Et lorsqu'on en souffre, comment sortir de cette addiction ? On fait le point.

La dépendance affective résulte d'une carence en amour pendant l'enfance. Le petit ne manque de rien, si ce n'est d'affection. Face à des parents absents ou trop occupés par leur vie respective, le bambin passe alors après. Après la grande sœur, après les migraines de maman, après le travail de papa. Dans ce contexte, difficile pour l'enfant de se sentir aimé et valorisé à sa juste valeur.


Un manque qui se transforme en carence
En grandissant, l'ado continue de croire qu'il passe après les autres. Résultat, il enchaîne les maladies d'origine psychosomatique. Et multiplie les activités pour qu'on s'intéresse et qu'on s'occupe de lui.


A l'âge adulte, le dépendant n'existe qu'à travers son partenaire. Il est prêt à tout : à changer, à se sacrifier pour rester avec la personne convoitée. Pourquoi ? Il pense qu'il n'est pas assez bien pour elle. Elle va finir par s'en rendre compte et s'en ira, redoute-t-il alors. 


Les carencés sont souvent jaloux et possessifs. Il faut sans cesse les rassurer par des sms, des preuves d'amour... On retrouve d'ailleurs ce genre de personnalité dans les couples fusionnels. Le "love-addict" veut alors tout faire avec sa moitié. Au risque de l'étouffer ou de la faire fuir.


Comment lutter contre ce problème ?
La dépendance affective est avant tout un problème d'estime de soi. Une personne carencée doit reprendre confiance en elle, en sa valeur. Et apprendre à vivre seule et à s'épanouir par elle-même. Sans les autres. 


Quand ce n'est pas avec leur moitié, les dépendants affectifs cherchent à combler leur manque à travers leurs amis. Il ne s'agit donc pas de faire des activités en groupe pour rechercher le soutien des autres mais bien de s'affirmer seul. Il faut donc multiplier les activités individuelles comme la musique, la marche, la photo.


La personne aimée est quant à elle mise sur un piédestal. Pour aider son conjoint dépendant, elle doit l'inciter à multiplier les sorties et à se détacher d'elle petit à petit. Pour éviter tout problème, le dialogue est indispensable. 


Par ailleurs, elle doit aussi lui expliquer qu'elle a besoin de liberté pour s'épanouir et vivre à son rythme. Elle peut envoyer un sms dans la journée pour le rassurer, mais pas toutes les heures ! 


Avec une bonne dose de communication et quelques actions concrètes, le dépendant sera moins en manque d'amour et le couple retrouvera ainsi un équilibre, indispensable pour la longévité du couple.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience