• Amour
  • Couple

Chéri, et si tu participais un peu ?

Article par Clémence Orcel , le 08/07/2009 à 17h34 , modifié le 08/07/2009 à 17h49 0 commentaire

Depuis que vous habitez ensemble, vous avez l'impression d'être sa bonne à tout faire. Alors que vous trimez pour lui à longueur de journée, monsieur reste confortablement affalé sur son canapé. Action, réaction !

Parlons-en
Si vous souhaitez faire évoluer les choses et surtout éviter la crise de nerfs, il est temps de lui faire part de votre ras-le-bol. Ne hurlez pas, ne fondez pas en larmes, parlez-lui calmement, à un moment propice. Il faut qu'il comprenne que c'est sérieux, que vous ne râlez pas juste pour le plaisir, que vous n'êtes ni sa bonne ni sa femme de ménage, sa femme à tout faire ou sa personnelle shoppeuse et qu'il doit changer. Face à ces accusations, il va forcément se trouver des excuses et vous les énoncer sans attendre... Vous ne pensiez quand même pas que ce serait si facile ?!
 
Monsieur contre-attaque
"Je ne sais pas faire." Tout s'apprend ! Pas besoin d'un brevet d'ingénieur pour passer l'aspirateur et faire une liste de course ne requiert pas un QI exceptionnel ! En y mettant du sien, en étant un peu plus curieux et un peu plus présent, il apprendra très vite à maîtriser toutes ces tâches. 
 
"C'est réservé aux femmes." Respirez un coup, non, ne lui jetez pas cette lampe à la figure ! Il vous provoque pour vous déstabiliser. Contentez-vous de l'ignorer, à la limite de le fusiller du regard et de lui glisser un marteau dans la main. Tant qu'il n'aura pas accroché ces tableaux comme vous lui avez demandé il y a deux semaines, vous n'avez rien à faire avec lui.
 
"Je travaille dur, je n'ai ni le temps ni l'énergie." Vous travaillez aussi ? Faites-lui remarquer l'incohérence de ses propos ! Et il est prévenu, à partir de maintenant, les corvées, c'est aussi pour lui ! Vous ne travaillez pas ? Ce n'est pas parce que vous n'allez pas au bureau tous les jours que vous devez tout accepter ! Etablissez un équilibre : faites le plus gros car vous avez plus de temps et laissez-lui quelques petits "plaisirs" pour le weekend !
 
"Ma mère, elle, se chargeait de tout." Sa mère, c'est sa mère, vous êtes vous. Il n'a pas épousé sa mère à ce qu'on sache ? Il ne vit pas avec sa mère ? Non ? Bon, alors qu'il ne vous sorte pas cet argument, ou il risque de le regretter. Vous pourriez vous laisser aller à ressembler à sa chère maman s'il continue à faire son innocent...
 
Plans de bataille
Vous voudriez qu'il se rende compte une bonne fois pour toute de l'ampleur de la tâche, de ce que c'est de tout faire à la maison ? Et pour ça, vous devez employer la manière forte ! Echangez les rôles pendant quelques jours, il verra ce que c'est et ne tiendra sûrement plus le même discours !
 
Il finit par accepter de faire un effort ? Tentez le partage des tâches : chacun y met du sien. Vous les courses, la cuisine, la lessive, le repassage, la poussière. Lui la vaisselle, l'aspirateur, les vitres, le bricolage, l'entretien de la voiture. Chacun sa formule !
 
Mais finalement, la meilleure solution reste de faire le plus gros des corvées à deux. Les courses main dans la main, le ménage en chantant à tue-tête, en cuisine l'un coupe les oignons pendant que l'autre met le poisson au four, le soir madame donne son bain à bébé pendant que papa apprend à lire à la grande. Toutes ces tâches faites en duo auront d'ailleurs la drôle d'habitude de vous rapprocher et de donner une nouvelle saveur à votre quotidien à deux...
 
  
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience