• Amour
  • Couple

Absence d'orgasme : cinq raisons pour l'expliquer

Article par Bénédicte Flye Sainte Marie , le 18/10/2013 à 10h00 0 commentaire

Le nirvana sexuel n'est pas donné à tout le monde. Si certaines femmes gagnent le gros lot à tous les coups, d'autres éprouvent du plaisir sans jamais en atteindre le paroxysme voire ne ressentent rien de notable. Zoom sur l'anorgasmie et sur les différents facteurs qui peuvent la provoquer.

La piste de la carence hormonale
On a beau l'attendre de pied ferme, il arrive que l'orgasme ne se profile jamais. Parmi les origines possibles de ce problème, on peut d'abord songer à un manque d'œstrogènes. Cette hormone féminine ayant, entre autres, comme fonction de lubrifier le vagin, son absence entraine une sécheresse dans cette zone et rend les relations sexuelles beaucoup moins agréables voire franchement pénibles.  Une déficience qui est fréquente après un accouchement, en période de ménopause ou en cas d'anorexie installée mais qui peut être corrigé par des traitements adaptés. 


La survenue de maladies bénignes
D'autres causes purement physiques peuvent générer l'anorgasmie. La présence d'infections urinaires, de mycoses (la plupart sont non contagieuses car elles sont déclenchés spontanément par l'organisme et proviennent d'un changement de l'équilibre naturel de celui-ci) ou de maladies sexuellement transmissibles peut susciter inflammations et irritations qui font que vos corps-à-corps sont beaucoup moins extatiques. Si vous aviez des orgasmes réguliers auparavant et que ce n'est plus le cas aujourd'hui, pensez donc à cette éventualité. Et consultez votre gynécologue afin de vous assurer que tout va bien de ce côté-là.


Une méconnaissance de vos régions érogènes
Mais la source de vos soucis est peut-être à chercher dans le fait que vous et votre partenaire ignorez quelles sont les endroits les plus réceptifs de votre géographie intime. Inutile par exemple de s'acharner des heures à chercher à rejoindre le septième ciel par le biais de la pénétration s'il avère que vous êtes plutôt clitoridienne, comme le sont beaucoup de femmes. Soignez donc les préliminaires et adaptez vos ébats à cette sensibilité particulière.
 

 Le stress à haute dose
Par l'influence qu'il peut avoir sur la libido, le stress peut aussi être mis au banc des accusés. Si vous êtes tendue ou angoissée, rien d'étonnant à ce que vous ne réussissiez pas à lâcher prise suffisamment pour laisser monter les sensations... Pour tutoyer à nouveau les sommets du plaisir, prenez-vous en main : allez nager, courir, faire du yoga, de la sophrologie ou du karaté. Cela vous aidera à retrouver la sérénité... et le chemin vers l'orgasme ! 
 

Un conditionnement négatif ou un traumatisme
Enfin, si vous n'avez pas d'orgasme, c'est peut-être que vous ne vous autorisez pas à l'accueillir, à cause de l'éducation que vous avez reçue enfant, dans laquelle tout ce qui concernait le sexe était considéré comme tabou ou carrément dégradant. Plus dramatique, l'anorgasmie peut résulter d'une agression sexuelle ou d'un rapport sexuel que vous avez très mal vécu dans le passé. Il parait dans ce cas indispensable d'entreprendre un travail thérapeutique auprès d'un psychologue, outre l'action pénale que vous entreprendrez si vous avez subi des violences. 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience