• Amour
  • Séduction

Séduction : ces filles qui font le premier pas

Article par Clémence ORCEL , le 27/02/2009 à 10h47 , modifié le 07/08/2009 à 17h02 8 commentaires

Elles sont de plus en plus nombreuses à se mettre en danger pour leurs beaux yeux : ces messieurs n'ont désormais plus le monopole de la drague. Que cela plaise ou pas, les femmes s'y mettent aussi.

Les règles sont en train de changer et au jeu du chat et de la souris, on ne sait plus qui mange qui.

Passer à l'action : pourquoi pas vous ?

Vous n'avez jamais compris pourquoi les hommes devaient systématiquement faire le premier pas. C'est en tout cas ce qu'on vous avait mis dans la tête, jusqu'au jour où vous avez décidé de vous lancer. Et là, surprise : ça a marché ! Plus besoin de vous demander si c'est vous qu'il regarde ou la jolie blonde juste derrière, d'échanger des sourires mal à l'aise pour l'encourager à venir vous parler, de traîner nonchalamment près du buffet au moment où il se ressert à boire, de vous renseigner auprès de ses amis pour savoir si vous lui plaisez. Le plus simple, finalement,  c'est d'aller vous en assurer par vous-même : provoquez la rencontre!

Et être entreprenante, ça a de nombreux avantages. Pas d'attente interminable, de regrets, de malentendus. Vous choisissez vous-même votre proie : plus la peine de tergiverser pendant des heures pour savoir si ce mec qui vous drague vous plaît, puisque vous avez fait le premier pas ! Pas non plus de mauvaise surprise ou d'entourloupes de la part de monsieur, de monologues interminables, de propositions indécentes, c'est vous qui menez la danse ! Enfin, c'est surtout le meilleur moyen de susciter l'attention et d'éveiller la curiosité de votre future conquête. Il vous pensait transparente ? Il vous découvre affirmée, courageuse, confiante.
Attention cependant à ne pas tomber dans deux extrêmes : ne vous transformez pas en femme castratrice ou en fille facile...

Femme castratrice : échec garanti

Elles sont souvent admirées par les filles, considérées comme un modèle. En particulier par toutes ces timides incapables d'aligner trois mots face à l'homme de leur rêve, toutes ces "teneuses de chandelles" qui n'en peuvent plus de passer leurs soirées assises sur la banquette en attendant qu'on vienne enfin les aborder... Vous, vous faites partie de celles qui n'ont peur de rien, et la gent féminine vous envie, ou du moins se réjouit de constater que les machos n'ont pas toujours le dernier mot. La misogynie ce n'est pas votre truc, vous n'êtes pas une potiche et comptez bien le faire savoir !

Le hic, car il y en a un, c'est que cette attitude risque de ne pas plaire à ces messieurs. Au mieux vous leur faites peur, au pire vous les faites fuir. Comprenez-les,  ils n'ont pas envie d'une militante féministe dans leur lit, ni d'une patronne tyrannique dans leur vie. S'ils ont réussi à quitter leur mère autoritaire qu'ils craignaient tant, ce n'est pas pour retomber quelques années plus tard sur le même modèle en plus jeune. Anti-machiste ? Oui ! Castratrice ? Non !

Collectionneuse d'hommes : attention à l'étiquette

Approcher celui qui vous fait craquer ne signifie pas aborder à tour de bras. A force de vous voir sauter sur tout ce qui bouge, les hommes font très vite un constat : avec vous, pas besoin de s'embarrasser de premiers rencards, de bouquets de fleurs ou de dîners aux chandelles, on passe directement aux choses sérieuses. Vous en avez marre qu'on vous traite comme une poupée gonflable ou une femme objet ? Réveillez-vous : c'est justement parce que vous envoyez ce genre de signaux  à vos prétendants qu'ils se croient tout permis. Puisque les préjugés vous dérangent, commencez par arrêter de collectionner les conquêtes et de vous donner en spectacle.

Et quel spectacle ! Ce soir vous sortez la mini-jupe et le décolleté plongeant jusqu'au nombril ? Pas étonnant que les hommes qui vous abordent ne s'intéressent qu'à votre plastique ! Que vous ayez une maîtrise de philosophie et de la conversation ne changera rien, ils chercheront uniquement à vous attirer dans leur lit. Un conseil : évitez de provoquer à tout va, de jouer à la femme fatale, à moins que vous visiez le rôle de Julia Roberts dans Pretty Woman 2 ! Soyez sexy, pas indécente, joueuse, pas allumeuse. Vous perdrez votre étiquette de fille facile et peut-être qu'enfin on vous regardera dans les yeux...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience