• Amour
  • Séduction

Ce qui fait fondre les hommes

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 25/06/2008 à 15h55 , modifié le 29/09/2009 à 17h46 3 commentaires

A quoi les hommes sont-ils vraiment sensibles ? Est-ce plutôt un regard, une attitude, un détail physique ou un trait de caractère qui les fait fondre ? Voici leurs réponses.

L'art du jeu sensuel
Certains critères physiques peuvent rentrer en jeu, car évidemment, une belle paire de fesses ou de seins, de longues jambes galbées, ou une belle courbure de reins ne passent pas inaperçues, mais surtout, surtout, ce qui me fait craquer tient davantage à l'attitude.
Celles qui ont un énorme avantage sur les autres sont les femmes joueuses sans complexe.
J'aime beaucoup les regards complices, les femmes qui savent jouer avec leur corps, leurs yeux, leurs décolletés, qui savent titiller en maîtrisant l'art du jeu sans passer dans la vulgarité. Celles qui connaissent les conséquences de leurs gestes, de leurs mots, tout en restant dans le jeu sensuel.
Dans un tout autre registre, j'aime beaucoup les femmes brillantes, intelligentes, qui ont le sens de la répartie, les gagnantes.
Enfin, j'aime les femmes ouvertes qui ont su faire tomber les barrières dressées par l'éducation judéo-chrétienne, les tabous de la société. Bref, les femmes libres dans leur tête et dans leur corps... "
Nicolas, 33 ans.

Le feu sous la glace
" Ce qui me fait craquer chez une femme, c'est une apparente froideur, distance voire indifférence, avec cependant un soupçon de fragilité qui laisse à penser que derrière l'inaccessible, il y a peut-être une âme à conquérir... Cela doit être typiquement Bélier (mon signe zodiacal), qui a besoin de défis constants pour donner un sens à sa vie et ne pas se sentir blasé. "
Philippe, 48 ans

La beauté intérieure
"Il y a des filles sur lesquelles ont voudrait se ruer, visibles à des kilomètres, rappelant à l'homme ses origines animales.... puis celles qui me font "fondre"... Celles qui de l'état de légume me font passer à celui de guimauve.
Une fille distinguée et discrète est capable de faire de la bête la plus rustre se déplaçant en meute un agneau égaré et esseulé au milieu de ses amis abasourdis.
"Cette" fille se distingue par son calme, sa capacité à vous apaiser, une beauté pas tapageuse. Il faut être un peu attentif pour remarquer ces petits détails qui font d'elle un être exceptionnel.
Elle se démarque par une attitude à la fois discrète et élégante. Intelligente et délicate, elle est capable de changer notre conception de la vie.... Ses gestes lents pour replacer une mèche qui la dérange, ou encore sa manière de caresser une partie de son cou sont à la limite du complexe, à des années lumières des jetés de cheveux délurés de " grognasses " en tout genre.
Douce et intelligente, un peu rêveuse, elle est dans son monde de fille, tout en ayant la classe d'une femme. Fine d'esprit, jamais vulgaire, elle sait gagner la confiance de nos amis tout comme elle a conquis notre coeur, par son honnêteté, sa beauté certes, mais aussi et surtout son intégrité. En privé, son charme n'a d'égal que son charisme. Elle aime tendrement, nous gratifiant des caresses les plus douces, des attentions les plus délicates. Elle sait être à la fois la confidente et l'amante, celle pour qui on se dévoile intégralement, celle devant qui on se sent faible et vulnérable, et pourtant en parfaite sécurité dans ses bras aimants. Au lit, elle est de ces rares filles dont on s'endort dans les bras après l'amour... pour se réveiller le lendemain toujours enlacé avec elle."
Samuel, 24 ans.

Deux pour le prix d'une
" Je remarque tout de suite une fille lorsqu'elle est à l'aise dans un groupe, qu'elle a de la répartie.
L'humour un peu impertinent sans être cassant, les maladresses charmantes, un côté un peu naïf...Tout cela me fait fondre. Je suis séduit par les filles qui respirent la joie de vivre, dont le regard est épanoui, curieux, intéressé aux autres.
Et puis il y a une chose qui me fait totalement craquer, ce sont les étrangères. Ma copine est italienne, et quand elle parle dans sa langue natale, je suis raide dingue. C'est comme si elle avait deux identités. Je trouve cela hyper sexy. "
Thomas, 29 ans.

Ma femme
" Depuis l'adolescence, j'ai toujours été attiré par les filles assez réservées, discrètes, joyeuses et simplement jolies. Au fond, comme je n'ai jamais eu "d'icône" de femme parfaite, j'ai fondu bien des fois pour des qualités contraires ou opposées...L'homme est ainsi.
Mais depuis de très nombreuses années, si ma femme me fait toujours autant fondre, c'est tout simplement parce qu'elle évolue dans la vie comme une Grande Dame. Elle est joyeuse et discrète, amoureuse et courageuse, amicale et maternelle, mère sans fin et amante parfaite. Son prénom est un anagramme de "Anges". Cela lui va si bien ! "
Joseph, 39 ans.

Ses petits défauts
" Ce qui me fait fondre chez une femme, c'est son humour et ses petits défauts mignons : un peu tête en l'air, gourmande ou maladroite... Je trouve ça très charmant."
Antoine, 27 ans.

Le naturel
" C'est difficile de sortir un truc en particulier, c'est tout un ensemble mais j'aime les femmes rigolotes, féminines et brillantes. La féminité n'est pas forcément vestimentaire, c'est inné, une femme féminine naît comme ça. Elle ne peut pas le devenir. J'aime les femmes qui sont elles-mêmes, qui ne jouent pas à être autre chose. "
Robin, 36 ans

L'ultra féminité
" Je suis très sensible aux détails très féminins. Une silhouette élancée, une nuque dégagée, une poitrine généreuse, une chute de rein " à la Emmanuelle Béart en couverture du Elle ". J'aime surprendre une femme en train de remettre un peu de rouge à lèvres, remonter la bretelle de son petit haut ou de passer une main dans ses cheveux. J'aime les porte-jarretelles, les petites robes, les jupes et les escarpins à talons... Bref, je craque pour les femmes très femmes. "
Dominique, 35 ans.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience