• Amour
  • Séduction

Les fêtes en mode célib : dix raisons de s'en réjouir

Article par Bénédicte Flye Sainte Marie , le 24/12/2012 à 15h31 , modifié le 15/01/2013 à 10h34 0 commentaire

Bien sûr, vous auriez préféré passer les fêtes en tête à tête avec un bel hidalgo. Mais le fait de ne pas avoir d'homme à vos côtés à cette période présente quelques menus avantages dont vous auriez tort de ne pas profiter...

1. On ne se prend pas la tête pour savoir où on ira le 24 décembre


Qui n'a pas craqué nerveusement devant la mauvaise foi autrefois déployée par l'Homme pour éviter d'aller ailleurs que dans sa propre famille? Tous les arguments les plus bas sont permis, y compris de dire que sa maman commence à se faire vieille et que l'on regrettera éternellement de ne pas avoir partagé plus de Noëls avec elle, une fois qu'elle sera partie. Monsieur excellait dans l'art de vous faire culpabiliser... Alors que maintenant que vous êtes solo, vous pouvez aller où ça vous chante, même rester chez vous. Tout est permis !


2. On n'a pas de jouets à offrir à ses affreux petits neveux


Parmi les garçons qui sont restés durablement dans votre vie, tous avaient des sœurs ou des frères nantis d'odieux rejetons complètement déformés par la société de consommation. Savoir que vous n'aurez pas à courir les magasins pour trouver le dernier jeu DS de Ben 10 ou des Monster High vous procure donc un sentiment proche de l'extase !


3. On s' épargne les cadeaux vexants de l'Homme


L'ouverture des cadeaux achetés par votre dernier ex en date s'est toujours apparentée à un supplice de Tantale. Oui, cela vous fait encore mal quand vous repensez à la robe taille 44 ( ou à la gaine ventre plat) qu'il vous a gentiment glissée sous le sapin. Célibataire, on n'a pas de paquets dans ses souliers mais pas de déceptions non plus.


4. On fait des économies substantielles


Au risque de paraître politiquement incorrecte, il faut le dire : l'Homme vous coûtait cher, avec son penchant pour les pulls en cachemires, les coffrets DVD et les grandes bouteilles de Bordeaux. Autant d'argent que vous ne dépenserez pas et que vous pourrez convertir en massages et en budget chaussures.


5. On n'a plus à faire honneur à la sempiternelle dinde aux marrons de Belle-Maman


Oui, vous détestez ça. Mais si vous avez réussi à faire passer le message chez vos parents, vous n'avez jamais osé avouer la vérité à votre belle-mère en sept ans de couple. Ce qui est chic cette année, c'est que vous n'aurez pas à la mâchonner péniblement en retenant vos haut-le cœur.


6. On fait l'impasse aux questions gênantes de sa famille


Et le plus beau dans tout ça, c'est qu'en même temps que la dinde, vous échapperez à sa basse-cour familiale, notamment à son grand-père qui vous demandait tous les ans quand vous alliez vous marier et à Tata Simone, qui ne comprenait pas pourquoi vous n'habitiez pas ensemble.


7. On peut s'empiffrer aux réveillons sans scrupule


Savoir que vous n'aurez pas à jouer les geishas en nuisette devant Chéri dans les prochaines semaines ( et à encaisser ses éventuelles remarques sur votre laisse-aller pondéral) rend plus joyeuses vos tartines de fois gras. Même pas peur : vous reprenez trois fois de la bûche et vous n'avez pas honte du tout !


8. On a le droit de regarder les bêtisiers


C'est un plaisir coupable qu'il est plus facile d'assumer quand on vit seule avec sa collection de peluches qu'avec un agrégé de philo. Cette année, vous n'aurez pas besoin de faire croire que vous adorez le cinéma coréen ou afghan. .. Vous vous paierez une bonne tranche devant des chiens qui dansent en tutus ou des chats qui font du ski nautique.


9. On peut demander le dernier disque de Lorie ou un Kiki à ses parents


Dans le même ordre d'idée, il y a certains présents que vous n'osiez jadis pas réclamer à Papa et Maman, quand vous étiez en couple, sous peine de vous faire chambrer par votre cher et tendre pendant des jours et des jours. Là, pas de mec égale possibilité de régresser et d'exiger les cadeaux les plus stupides qui existent !


10. On peut aller se coucher à 22h sans passer pour une rabat-joie


Quand on n'est pas casée, on peut filer au lit dès le dessert fini, sans craindre d'apparaître comme une fille handicapée de la coolitude. Vous avez même l'approbation de votre maman, qui nous trouve qu'une bonne grosse nuit vous fera du bien !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience