• Amour
  • Séduction

La drague, ça s'apprend ?

Article par Emilie RABOTTIN avec agence , le 18/11/2010 à 09h42 , modifié le 06/01/2011 à 18h49 1 commentaire

De multiples sites promettent des solutions miracles pour apprendre à draguer. Mais cela s'apprend-il vraiment ? Nous vous livrons ici nos meilleurs conseils.

La drague, c'est une question de confiance en soi et d'image que l'on donne en l'espace de quelques minutes. Si cela permet aux plus habiles d'entre nous d'« emballer » l'objet de nos convoitises, attention ce n'est pas une solution miracle pour le garder ! La drague peut s'apprendre ; mais assurément ni l'amour ni le coup de foudre ne se laissent dompter.

Toutes les séductrices dégagent une assurance qui les rend belles. Elles sont si positives et si décontractées qu'elles donnent envie d'être connues.

Pour bien draguer, il faut se sentir bien dans ses vêtements et dans son maquillage : les deux sont un vernis qui fait briller côté pile et qui protège côté face !

Plus on est authentique, plus on a de chance de plaire. À jouer un rôle, on se laisse très vite démasquer. En revanche, on peut dynamiser nos qualités et s'en rendre un peu "vendeuses".

Connaître les hommes et leurs centres d'intérêt est évidemment un atout décisif : êtes-vous capable de parler sport, politique, business, actualité... bref, un large éventail de sujets qui plaisent aux hommes et qui vous permet de rebondir ? Car il faut bien dire que les hommes sont assez vite lassés par les « états d'âme », les recettes de beauté et les « bidules » de filles. Ils adorent être écoutés.

La communication non verbale est un art que vous devez apprendre à maîtriser. Un effleurement par « inadvertance » de sa main, un regard en coin coquin, un sourire mystérieux, des yeux baissés pudiquement... Les hommes sont très réceptifs à ce qui n'est pas verbiage qui les perd souvent.
 
Notre conseil
Sachez vous laisser désirer. Rien de plus intimidant pour un homme que de se faire harponner. Laissez-lui le temps de se demander s'il vous désire ou pas et laissez son instinct chasseur vous poursuivre. Se savoir désirable est, certes, flatteur pour un homme. Se faire "prendre en charge" est humiliant.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience