• Amour
  • Séduction

Dix raisons de se réjouir d'être célibataire

Article par Bénédicte Flye Sainte Marie , le 03/01/2013 à 09h47 , modifié le 07/01/2015 à 17h38 2 commentaires

Être solo, ça ne rime pas tous les jours avec l'allégresse complète. Mais le fait de ne pas avoir de chéri pour partager sa couette et sa vie offre tout de même certains avantages non négligeables, dont on aurait tort de se priver avant d'être casée (ou pas). Petite check-list...

1. On a le libre choix de l'émission télé débile :


Notre addiction à Confessions Intimes, à L'île des Vérités 2, oui, on l'assume. Mais davantage en tête-à-tête avec nous-même que face à notre potentiel futur boy-friend agrégé de lettres ou journaliste spiritualité au Monde. Alors, en attendant que celui-ci veuille bien faire son apparition dans notre vie, on s'autorise à regarder tout ce qui nous plait, même et surtout si c'est complètement stupide. Les Théma d'ARTE et autres Ce soir ou jamais attendront qu'on ait un fiancé...


2. Sans supporter les marathons foot:


Toujours dans le domaine cathodique, le célibat nous prive de la joie (très accessoire) d'endurer une fois tous les deux ans et pendant quinze jours entiers, les dribbles et les petits ponts d'obscurs joueurs de ballon rond slovaques, coréens... ou français ! Car si la fièvre footbalistique ne touche que certains garçons en temps normal, elle contamine toute la gent masculine en période de Mondial ou d'Euro...


3. On peut laisser (un peu) s'épanouir sa pilosité


Notre esthéticienne, on la fréquente assidûment quand un homme se profile ou s'installe dans notre quotidien. On est un peu moins à cheval sur le glabre parfait quand on a zéro conquête à l'horizon, à fortiori en hiver quand nos collants opaques dissimulent gentiment notre léger laisser-aller pileux...


4. On n'a pas de belle-famille en général et de belle-mère en particulier


Dans les phases de désert sentimental, on a tendance à oublier la chance qui est la nôtre. Pas de tonton couperosé qui fait des remarques classieuses sur le "beau petit lot" que son neveu a ramené et surtout pas de Belle-Maman pour nous faire remarquer que son chérubin a mauvaise mine ou a maigri depuis qu'il nous fréquente...


5. On dilapide son salaire comme ça nous chante


On n'a pas besoin d'inventer des mensonges éhontés ("absolument, j'ai fait un chèque de 425 euros pour la Croix Rouge") pour justifier ce gros prélèvement sur notre compte en banque - en fait la paire de Louboutin sur laquelle on a craqué la semaine dernière...


6. On n'a pas d'obligation de bonne humeur


Quand on est en couple, même si on a pris un PV, cassé notre talon et enduré les sautes d'humeur de Big Boss toute la journée, on a l'impératif de tout oublier à la simple vue enchanteresse de l'être aimé.... En mode célib, on a le droit d'être énervée, voire de se venger sur le pot de Nutella.


7. On peut dormir comme on veut et sans nuisance sonore


Qui n'a jamais connu les hommes qui annexent 85 % du lit ou grincent des dents en dormant n'estime pas à sa juste valeur le fait de dormir seule. Alors, profitez tant que vous le pouvez !


8. On a encore une vraie vie sociale


Vous avez remarqué que booker une fille en couple pour une simple soirée entre copines équivaut à l'ascension de la face nord de l'Himalaya ? Vous, vous n'êtes pas encore complètement encroûtées. On peut vous appeler du jour pour le lendemain, vous vous débrouillerez pour profiter de l'instant présent. Carpe diem !


9. On est détendu du mobile (et du reste)


Les casés vous le diront : subir les gros yeux de l'Homme à chaque fois que l'on appelle sa môman chéri ou sa meilleure copine est usant, à force. Les célibataires, elles, crament aussi leur forfait mais sans cerbère grognon à leur coté !


10. On paye ses vacances moins chers


Sans conjoint - qui doit impérativement poser ses congés pendant la fermeture estivale de son entreprise- ni de bambins scolarisés, on peut s'accorder des vacances hors saison. Aller plus loin et pour beaucoup moins cher. Elle est pas belle, la vie ?

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience