• Amour
  • Séduction

Comment draguer dans les transports

Article par Saliha Hadj-Djilani , le 03/01/2012 à 10h24 , modifié le 04/01/2012 à 11h02 3 commentaires

Vous croisez tous les jours un charmant garçon sur le trajet du travail ? Il est vraiment craquant mais comment faire pour attirer son attention et le séduire ? Voici un petit guide pour draguer sans se griller dans les transports en commun !

Décidez-vous !
 
Comme dans la chanson de Yelle, cela fait des semaines que vous attendez que ce garçon, repéré dans le métro ou le bus, vous aborde. Vous n'en pouvez plus... N'attendez plus sagement dans votre coin qu'un miracle se produise ! Et pourtant, vous n'avez pas encore osé lui parler. Les contes de fées, ça arrive rarement. Il faut toujours forcer un peu le destin et y mettre du sien. La baguette magique c'est vous qui l'avez en mains et personne d'autre. Alors mieux vaut créer l'occasion ! Vous n'avez rien à perdre, l'essentiel est de forcer un peu la rencontre.
 
Les astuces pour qu'il vous remarque
 
C'est décidé ce matin, vous vous lancez ! Choisissez une jolie tenue qui vous met en valeur et où vous êtes à l'aise. Sexy mais pas trop. Rappelez-vous que vous allez au bureau après... Et si vous arrivez habillée hot, ils ne vont pas vous louper, vos collègues ! Surtout le plus libidineux, celui qui vous drague et qui reluque toujours votre décolleté pendant les réunions...

8h15. Quai du métro. L'heure où celui qui vous fait chavirer pointe le bout de son nez... Votre cœur s'emballe rien qu'à sa vue. Respirez, il va falloir être zen pour bien faire.
En attendant le train, débrouillez-vous pour ne pas être très loin de lui, histoire de monter dans la même voiture.

A l'intérieur, faites en sorte d'être dans son champ visuel. Mais pas trop près, parce que plus on est près et moins on se voit. Et une certaine distance, ça crée un mystère pour votre Jules potentiel. Vous devez un minimum attiser sa curiosité. Opérez de la même manière, si vous prenez le bus ou le tram...

Une fois que vous occupez la place stratégique, ayez l'air occupé : plongez-vous dans la lecture d'un journal ou envoyez un sms. Croisez son regard de temps en temps, l'air de rien, et en insistant une fois sur deux. Surtout, ne le fixez pas d'un air béat ; il ne vous connaît pas et ça pourrait bien lui faire peur ! Vous n'êtes ni une chasseuse d'hommes ni une psychopathe obsessionnelle !

Au bout d'un moment, si vous lui plaisez, il va soutenir votre regard ou vous lancer un sourire. C'est une règle quasi mathématique. Si rien ne se passe, réessayez les jours suivants. Son regard est décidément fuyant ? Il est mal à l'aise ? Laissez tomber. Soit vous n'êtes pas son style, soit il est marié, ou alors il est gay... De toute façon, il n'est pas fait pour vous et vous vous en remettrez vite !
 
Quelques techniques pour l'aborder...
 
Votre jeu de regards se poursuit jour après jour dans les transports... Vous lui plaisez, c'est sûr.  Mais il ne vous aborde toujours pas. Il manque peut-être de confiance en lui ou a peur de se prendre le râteau du siècle. Et si vous ne faites rien non plus, ce petit jeu de séduction va finir par vous lasser tous les deux et vous pourriez finalement passer à côté d'une belle love story.

Abordez-le donc en douceur. Faites-le, si possible loin des oreilles indiscrètes des autres passagers, vous  vous sentirez plus à l'aise. Restez concentrée, même si une mégère aigrie vous lance un regard indigné au moment où vous accostez  Apollon. Dites-vous qu'elle est jalouse et ignorez-là. Et de quoi elle se mêle d'abord ?

Evitez les questions banales comme "Vous descendez à la prochaine? ". Parlez-lui plutôt du livre qu'il lit pendant le trajet ou des retards de trains (ça fédère toujours). Bref, trouvez un bon prétexte pour entamer un semblant de  discussion.

Au moment de lui dire au revoir, ne lui laissez pas votre numéro et ne demandez pas le sien. Il doit sentir que rien n'est acquis. Ca éveillera son envie de vous conquérir ! Et puis vous êtes sûre de le revoir le lendemain, même endroit, même heure. Donc rien ne presse.
 
Misez sur la complicité !
 
Quand vous vous revoyez les jours suivants, vous êtes déjà plus détendus... Vous vous parlez naturellement. De tout et de rien. Facile à ce moment-là de voir si vous avez vraiment des affinités, sans vous engager à quoique ce soit. Un beau jour, tout simplement, l'un d'entre vous finira par proposer une activité "hors transports en communs". Une séance de ciné ? Une partie de tennis ? Peu importe... vous pourrez mieux vous connaître !

Et si au bout du compte, vous ne vous plaisez pas tant que ça et que vous réalisez que ce ne sera pas lui votre grand amour, vous aurez gagné un ami de plus et vous ne vous ennuierez plus dans les transports le matin !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience