• Amour
  • Séduction

Célibataires : ce qui fait fuir les hommes

Article par Marie-Lucie VANLERBERGHE , le 10/12/2008 à 08h29 , modifié le 24/02/2011 à 11h52 18 commentaires

Nous n'en sommes pas toujours conscientes, mais certaines attitudes donnent envie à ces messieurs de prendre leurs jambes à leur cou. Petite mise en garde sur les comportements à éviter avec les hommes ...

Une indépendance "agressive"

Le modèle du couple a énormément changé en quelques années. Catherine Serrurier, thérapeute du couple, rappelle : " Il y a encore 60 ans, les femmes en se mariant, se donnaient toute entière à leur mari. Il était celui qui savait, qui sortait dans le monde, protégeait et nourrissait sa famille. "

Depuis que les femmes sont devenues leur égale, les hommes ont vécu une petite révolution intérieure extraordinaire.
La thérapeute observe qu'aujourd'hui, beaucoup de jeunes femmes affirment haut et fort pouvoir se passer d'hommes. " Les femmes à pouvoirs, les ultra-indépendantes font souvent peur aux hommes. Chez certaines, il y a même une tendance à réduire les hommes à des amants provisoires. "

Le sexologue Gérard Leleu, dans L'homme nouveau expliqué aux femmes, fait ce même constat : " Les femmes ont vécu une révolte légitime contre un système patriarcal, qui s'est parfois traduite par l'imitation des comportements masculins dénoncés. Ces femmes, qualifiées d' " amazones " sont dures, vindicatives, et font fuir les hommes. En voulant se libérer, elles ont adopté des travers masculins, et contribuent à perpétuer la guerre entre les sexes. "

L'homme est un " géant aux pieds d'argile " se plaît à rappeler Sylvain Mimoun, andrologue. Il est sensible et craint les coups.

Cris, plaintes et revendications

" Le comportement féminin qui exaspère le plus les hommes, témoigne Catherine Serrurier, ce sont les cris et les revendications. "
Aux dires de la thérapeute, ce comportement est à l'opposé de ce qu'un homme attend d'une femme. Inconsciemment, sa partenaire doit lui renvoyer l'image de la mère, douce et accueillante. C'est un peu caricatural, mais il attend chez lui le " repos du guerrier ".
" Une chose est sûre, affirme Catherine Serrurier, un homme qui retrouve tous les soirs sa femme énervée, prête à déverser des quantités de reproches, va commencer à rentrer de plus en plus tard chez lui ! "

L'engagement plus difficile

Pourquoi les hommes prennent-ils la fuite quand on commence à parler " projets " ?
Il existe sans doute un décalage de maturité entre les partenaires, propose la spécialiste.
Un homme de 30 ans n'est pas toujours prêt à envisager de fonder une famille alors que sa compagne y pense depuis déjà quelques années. Beaucoup ne se sentent pas capables d'avoir la charge d'une famille.

" S'engager aujourd'hui me semble plus difficile, analyse Catherine Serrurier. Les générations précédentes avaient plus d'ardeur idéaliste et moins d'angoisses liées au sentiment d'insécurité (augmentation des divorces, instabilité professionnelle, chômage...). Avec les progrès de la psychologie, on est aussi plus exigeant sur la relation de couple."

Comment rassurer les hommes ?

Les femmes devraient se mettre plus à l'écoute de leur partenaire, conseille Catherine Serrurier, ce qui n'est pas si facile car ils expriment peu leurs sentiments. Mieux vaut être sûre de connaître l'opinion de l'autre, le questionner avec douceur, être patiente.
Un homme compris et rassuré se révèle de très bonne volonté. Ils aiment aussi entendre qu'ils sont formidables, puissants, et qu'on a besoin d'eux. " Les compliments, c'est de l'engrais pour les hommes ! " conclut la thérapeute.

Des hommes témoignent

La froideur
" Pour qu'une femme me fasse fuir, il en faut beaucoup. Mais j'ai du mal à supporter longtemps les filles froides, hautaines, coincées et sans humour. " Marc, 35 ans.

La plainte permanente
" Je vais passer pour un gros macho, enfoncer une porte ouverte, mais les femmes, trop souvent ont tendance à se plaindre. Elles voient le verre à demi-vide, alors que de mon côté, je le verrai toujours à demi-plein. Et quand une fille se transforme régulièrement en mur des lamentations, franchement, oui, cela me fait fuir ! " Olivier, 32 ans.

L'hystérie
" Je me méfie beaucoup des femmes très narcissiques. Leur besoin d'être rassurée les rend fragiles et émouvantes, mais certaines s'avèrent être de vraies hystériques. J'en ai fait douloureusement les frais une fois... Bref, ce qui me fait fuir, c'est le côté Dr Jekyll et Mr Hyde qui sommeille chez certaines femmes. Derrière une façade charmante, une furie se révèle parfois... " Grégoire, 28 ans.

La négligence
" Je ne pourrais pas éprouver la moindre attirance pour une femme qui se néglige, qui n'apporte pas un minimum de soin à sa présentation. Les filles qui ne s'épilent pas, par exemple, c'est rédhibitoire. Je n'attends pas d'une fille qu'elle soit pomponnée et hyper sophistiquée, mais il y a un minimum ! " Jeau-Philippe, 37 ans.

La rengaine enfant-mariage
" Les filles qui au bout d'une relation de six mois lancent des " Tu es pour le mariage ? ", " Tu as envie d'enfant ? " " Bientôt ? "... ça me donne envie de prendre mes jambes à mon cou. Non pas que cela me fasse peur, mais l'empressement de ce genre de questions me gonfle. On ne peut pas profiter d'aujourd'hui ? " Luc, 29 ans.
La bêtise

" L'impossibilité de discuter. La prétention. La bêtise, que d'autres hommes trouvent sexy sont des comportements qui me font fuir chez une femme." Antoine, 27 ans.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



d'Amours
logAudience